Paris entre Seine et Périphérique

Diagnostic, scénarios et schémas d’aménagement (75)

MAÎTRE D’OUVRAGE
Ville de Paris

SITUATION
Secteur sud-ouest du XVème
arrondissement de Paris

ÉQUIPE
BRÈS+MARIOLLE et associés
ETC
Atelier des Paysages

PROGRAMME
Diagnostic
Scénarios
Schéma d’aménagement

 

Problématique

Le sud-ouest parisien se trouve au croisement de deux systèmes urbains : la Seine et ses espaces publics, et la ceinture verte et rouge de Paris (entre périphérique et maréchaux). Du côté d’Issy-Les-Moulineaux, de nombreux projets ambitieux ont vu le jour. Côté Paris, ce sont les grandes emprises des infrastructures et les équipements métropolitains qui dominent (héliport, hôpital, entrepôts, dépôt de tramway…).
Alors que le site possède une accessibilité exceptionnelle en transport en commun avec le RER, le tramway des maréchaux et le futur prolongement du T2, quelles mutations peuvent être imaginées à l’articulation entre les flux piétons et motorisés et un nouveau sol retrouvé ?

Programme

Diagnostic complet du site, en termes de déplacement et d’aménagement.
Élaboration de scénarios et proposition de projet articulant conception d’espaces publics et nouveaux programmes.

Descriptif

Le projet prend comme point de départ la mise en abîme des deux systèmes urbains qui se croisent sur le site et l’orientent.
Le système de la Seine et de ses franchissements est, avec celui des quais, fondateur de la construction parisienne. Dans toute sa traversée de la ville, la Seine accompagne des grands monuments et espaces verts dans un rapport de co-visibilité depuis les quais.
Le second système, hérité de l’enceinte de Thiers, repose sur la ceinture « verte et rouge » de Paris entre boulevard périphérique et boulevards des maréchaux. Aujourd’hui lieu de flux motorisés et de pollution, les portes de Paris sont en voie de reconversion, avec notamment l’arrivée du tramway des maréchaux.
Le projet se développe autour d’un sol retrouvé, d’un recyclage de la bretelle d’accès au pont du Garigliano à destination des piétons et cycles, d’un ré-aménagement des flux automobiles au profit d’un foncier constructible invisible aujourd’hui, de l’émergence de nouveaux programmes métropolitains sur Seine.