Voies paysage dans la plaine

Maîtrise d’oeuvre d’espaces publics dans la ZAC Montjoie à saint-Denis (93)

MAÎTRE D’OUVRAGE
Ville de St-Denis
Plaine Commune – Sequano Aménagement

SITUATION
Saint-Denis [93]

ÉQUIPE
BRÈS+MARIOLLE et associés
Urban-Éco
Bérim

PROGRAMME
Maîtrise d’oeuvre des voies

 

Problématique

Le projet d’extension de la ZAC Montjoie est emblématique en termes de gestion alternative des eaux pluviales.
Les voiries structurantes du projet (l’avenue George Sand, l’avenue Amilcar Cabral prolongée et le nord du chemin nord-sud) accueillent une noue latérale ayant une fonction de réseau d’eaux pluviales.
Ce réseau a pour objectifs de :
– Assurer la récupération et la rétention des eaux de ruissellement de la voirie par écoulement gravitaire. Pour cela, le profil des noues a été étudié pour optimiser au mieux le volume utile de chacun des bassins.
– Récupérer par ruissellement gravitaire les rejets à débit limité des eaux pluviales des parcelles privées. Pour cela, chacune des parcelles aura la possibilité soit de rejeter directement les eaux pluviales à débit limité à niveau sur la voirie, soit de rejeter les eaux pluviales à débit limité via une gargouille. Les rejets pourront être ainsi guidés gravitairement par ruissellement sur la voirie jusqu’à l’exutoire : la noue.
Sur les avenues N-S et E-O, la noue a une emprise de 5m de largeur. Elle est située en bordure de la chaussée côté ouest pour l’avenue N-S et côté nord pour l’avenue E-O.
Chemin nord-sud, la noue a une emprise d’environ 3,50m de largeur.
Le projet étant situé dans un secteur de dissolution de gypses antéludiens, les fonds des noues seront étanchés.

Descriptif

Les deux avenues N-S et E-O assurent un partage de l’espace public et une mixité des usages au profit d’une qualité de vie pour les piétons avec :
. de larges trottoirs arborés,
. des pistes cyclables,
. des voiries de circulation justement mesurées (6m) et des stationnements au Sud,
. et une noue paysagère de 5m au sud, qui récupère les eaux de pluie.
Ces avenues sont structurées par une alternance de bâtis diversifiés (la plupart implantés perpendiculairement à la voie), et de jardins privés et publics (dont le square de la Cristallerie). Des marges de reculement en pleine terre, imposées de part et d’autre de la voie (5m au nord et 3m au sud), viennent épaissir le paysage de l’avenue.
Le long du secteur nord sont implantés le futur lycée de la Plaine, un groupe scolaire, et un gymnase à l’usage mutualisé.
De nombreux étudiants vont donc circuler, se rencontrer, se croiser.
Un traitement fin des espaces publics est étudié afin d’offrir des circulations piétonnières sécurisées et soignées.
Large de 7.75m, le chemin nord-sud est constitué de deux sections aux ambiances paysagères différentes, interrompues par l’avenue E-O. Il est entièrement dédié aux piétons, son traitement permet néanmoins un accès aux pompiers sur toute sa longueur.
La partie au nord du chemin nord-sud se caractérise par un cheminement apaisé où les espaces verts dominent, arboré et longé par une noue plantée qui recueille les eaux de pluie. Ce paysage se mêle à celui des parcelles privées, repoussant visuellement les limites privé-public et atténuant son tracé rectiligne.
La hauteur des bâtiments qui le longent peut atteindre 25m. Les discontinuités, ouvertures, reculs (tant au sol que dans les étages), et la forte présence végétale, favorisent le caractère domestique et protégé de cette voie.