Une charte aménagement – transport

Tzen 2 à Sénart (77)

MAÎTRE D’OUVRAGE
EPA Sénart

SITUATION
Sénart (77)

ÉQUIPE
BRÈS+MARIOLLE et associés
Alphaville
Soberco Environnement (lot 1)
MVA Consultancy (lot 2)

ENTREPRISE GÉNÉRALE

PROGRAMME
TZen2 Sénart-Melun : étude pour l’élaboration et la mise en oeuvre d’une charte aménagement-transport
Lot 1 : étude sur l’ensemble de la ligne et les secteurs de projets engagés ou potentiels
Lot 2 : étude spécifique sur le centre Gare de Savigny-le-Temple

 

Problématique

La ligne TZen2, qui reliera à partir de 2017 les deux cœurs d’agglomération de Sénart et de Melun, est un mode de transport de nouvelle génération. Sa réalisation fait partie des actions phare du nouveau Plan de Déplacements Urbains d’Île-de-France et du Plan de Mobilisation des transports (PDUIF). La ligne TZen2 empruntera un parcours d’environ 17 km comportant 28 stations, traversant aussi bien des secteurs résidentiels et économiques, existants ou projetés.
Cette mission a pour objectif d’assurer la meilleure cohérence entre la mise en place de ce mode de déplacement et le (re)développement urbain. Elle a abouti à l’élaboration d’une Charte Aménagement–Transport en concertation avec les collectivités locales. Cette Charte se fonde sur une démarche collective :
– Faciliter les déplacements et orienter la demande sur les modes alternatifs au « tout-automobile » ;
– Mettre le transport  au service de l’économie et de l’emploi ;
– Maîtriser et réguler la croissance urbaine et améliorer l’habitat et les services ;
– Mettre en valeur les ressources naturelles et l’environnement ;
– Intensifier les liens et la solidarité entre les territoires concernés.

 

Descriptif

Les enjeux et orientations d’aménagement sont déclinés à trois échelles :
– Réseau et territoire : inscrire la ligne dans la dynamique de développement du TIRN Melun – Sénart-Val de Seine. La ligne TZen2 devient la future dorsale structurante du développement économique et urbain sénartais en dynamisant en priorité son potentiel endogène. La nouvelle offre de mobilité permet d’affirmer les ambitions portées par le territoire, en participant au dessin d’un réseau métropolitain connecté (RER D, gare TGV de Lieusaint,…). Le TZen2  participe à la construction des relations entre ville et nature a l’échelle du grand paysage des forêts de bords de Seine et des liens écologiques.
– Ligne et fuseau : le TZen2 se donne pour objectif de contribuer à la mixité et à la complémentarité des fonctions en anticipant la  mutation de tout ou partie des zones d’activité aux abords de la ligne et en renforçant l’attractivité des centres urbains constitués : maximiser l’accessibilité au territoire à partir de la ligne, en favorisant le rabattement vers les futures stations du TZen2 situées sur les principaux axes routiers (poches de stationnement, aire de dépose…) et en privilégiant l’accessibilité depuis et vers les bourgs adjacents (mise en place de parcours confortables le long des voies existantes, réactivation des chemins ruraux et des lisières,…).
– Stations : l’accessibilité aux stations est renforcée en recomposant les trames de cheminement piétons et vélos et en organisant l’espace public et l’intermodalité (aires de stationnement VP et vélos, dispositifs d’informations,…).
Une Charte Aménagement-Transport fait l’objet d’une concertation importante qui repose sur une programmation partagée : poids des emplois attendus, intensification urbaine autour des stations, maintien des coupures vertes de qualité, diversification des fonctions urbaines. Elle définit l’affectation des sols, l’aménagement des itinéraires actifs, le traitement qualitatif des abords de la ligne et des stations (bâti et espace public), la qualité architecturale et environnementale des espaces publics et du bâti riverains de la ligne.